Helbin Chercheterre

Ami des Esprits, Adepte de Nobanion

Description:

Helbin.png

Description rapide

Helbin Chercheterre est un nain robuste qui voue sa vie à la nature. Un peu simplet dans sa manière d’être et d’agir, il possède cependant une sagesse et une vision du monde peu communes. Il a un tempérament plutôt sympathique, et bien que considéré avec étonnement lors des premières rencontre, il est généralement très apprécié de ceux qui apprennent à le connaître.

Il est fermement convaincu que les races gobelinoïdes, orques, ou assimilés sont un fléau pour Faerun, et souhaite participer si possible à leur éradication. Il pense cependant qu’un individu n’est pas nécessairement défini par sa race, et saura donc faire preuve de retenue si besoin.

Helbin accorde très peu d’importance à la religion, d’après les standards nains, et a trouvé sa voie auprès des esprits de la nature. Il vit aujourd’hui selon trois standards :
- Préserver la nature
- Venir en aides aux petits villages
- Profiter de la vie
Le mercenariat est un bon moyen pour concilier tout ça, et cela lui permet de plus d’honorer les mercenaires qui ont sauvé sa région natale.
Il aura tendance à préférer des missions en lien avec ses principes.

Physique

Race : Nain
Sexe : M
Taille: 1m55
Âge : 70 ans
Couleur de barbe : Chatain foncé
Classe : Seeker/Warden
Rôle : Offtank

Caractéristiques

Force : 17
Constitution : 16
Dextérité : 12
Intelligence : 10
Sagesse : 19
Charisme : 12

Compétences

Athlétisme, Endurance, Exploration, Premiers secours, Psychologie, Nature, Perception.

Equipements

Cartouchière Naine

Bio:

Biographie

Né en 1306 suite à la Bénédiction du Tonnerre de Moradin, Helbin Chercheterre est un enfant tonnerre, comme tous les nains de sa génération. D’origine de Luruar, il passa ses jeunes années dans un petit hameau nommé Khelb.

La vie y était relativement agréable, voire paisible si on oubliait les tribus de hobgobelins qui agressaient régulièrement les voyageurs imprudents et les villages aux défenses insuffisantes, ou les incursions orques plus rares mais plus sanglantes. Malgré la protection accordée par les Chevaliers d’Argent, et la proximité de Lunargent, le village devait souvent se défendre contre ses assaillants par ses propres moyens, et Helbin apprit donc très jeune à se battre.

Son nom, signifiant Gardien des Dieux, était une façon pour ses parents de remercier Moradin pour ses bien-faits. Sa mère le destinait d’ailleurs à devenir prêtre, très certainement formé à Sundabar. Cependant, Helbin se différenciait de la plupart des nains, notamment par son manque de dévotion envers Moradin, mais également par son amour improbable de la nature.

Il passait en effet beaucoup de temps dans les bois environnants, et organisait même de temps en temps quelques excursions de plusieurs jours jusqu’au Boilune. Les peuplades elfes de la région qu’il rencontra apprirent à l’apprécier, et il développa une amitié solide avec certains d’entre eux.

C’est en 1343 que le premier grand changement dans sa vie intervint. Repoussant toujours son voyage pour Sundabar, Helbin était à ce moment en train de travailler dans les champs, avec Athraïn, un nain qu’il connaissait depuis l’enfance, ainsi que deux humains qu’il cotoyait peu, Trevor et… Marven ? Darven ? Darvin ? Il ne s’en rappelait jamais… Du coup il l’appelait Gros Pif.
- Allez magne-toi l’train ! lui lança Athraïn, plus tôt qu’on aura fini, plus tôt qu’on pourra s’rincer les dents au bistrot !
- ‘penserais pas p’tôt à Rosie qu’est d’corvée ce soir ? lui répondit Helbin avec un clin d’œil.
Athraïn rougit légèrement avant de répondre avec un gros sourire :
- Boah tu m’connais ! J’peux pas m’empêcher d’craquer d’vant la grâce d’une naine comme Rosie… Et quelle barbe !
- J’crois qu’t’oublies aussi ses rondeurs généreuses !
Athraïn s’esclaffa et se remit à bêcher la terre avec énergie. Quelques rugissement retentirent non loin, dans les bois.
- Si vous continuez à piaffer au lieu de travailler, les nains, on aura pas fini avant ce soir ! leur lança Marvin.
- De toute façon, si les loups attaquent ce soir, ils choisiront d’choper des nains, c’est plus facile à courser ! plaisanta Trevor.
- J’sais pas, si j’étais un loup, j’pense qu’j’oserait pas goûter du nain ! provoqua Marvin.
- Eh Gros Pif ! T’veux faire la course peut-être ? lui lança Helbin, jamais tu m’rattrapera, ou j’suis un gnome à barbe !
- Tenu !
Un nouveau rugissement se fit entendre, beaucoup plus proche cette fois.
- C’pas des loups ça… murmura Athraïn en fronçant les sourcils.
C’est alors que la cloche du village retentit et qu’un homme hurla depuis le village :
- AUX AAARMES ! DES ORQUES NOUS ATTAQUENT !!

Ni une ni deux tout le monde dans les champs lâcha ses outils et fonça au village. Les heures qui suivirent furent un massacre. La première vague n’était qu’un groupe d’éclaireurs orques — une centaine estimait Helbin — mais ils étaient entrainés au combat, et les habitants surpris ne réussirent à repousser l’assaut qu’avec difficulté. Quelques heures après le début de la bataille, une horde d’orques apparut derrière les collines, marchant vers le village. Helbin ne se souvient de ce moment que de manière floue : beaucoup fuirent Khelb vers les bois, d’autres s’écroulaient en demandant pourquoi, tandis que les plus réactifs commençaient à installer des barricades aux entrées du village. Helbin était quant à lui à genoux avec son père devant le cadavre décapité de sa mère.

Finalement, l’histoire aura eu pitié de Khelb Alustriel Maindargent accompagnée de ses Gardesorts, et des Chevaliers d’Argent arriveront à temps pour repousser les orques et sauver le village. Malgré tout, les orques parviendront à avancer jusqu’à la capitale où ils seront repoussés définitivement la bataille dont on se souviendra sous le nom du Triomphe des Lumières de Lune, hommage à l’armée de mercenaires qui se sacrifia pour sauver la cité. Pour Helbin, ce jour fut également celui où il quitta définitivement la région en direction du sud, tandis que son père ira vivre à Sundabar.

C’est également ce jour qui créa chez Helbin une rancœur envers Moradin, qui avait laissé sa mère mourir alors qu’elle lui vouait une dévotion sans faille.

Suite en cours de rédaction…

→ Vie dans les bois avec les esprits
→ Arrivée au village de son cousin Thoradin
→ Mort du dragon protecteur du village
→ Voyage avec Thoradin et Dragor
→ Rencontre de Timael et Mr. Snugglebutts (point à définir avec les joueurs concernés)
→ Campagne !

Helbin Chercheterre

Mercenaires dupresjo Gawil